9 Techniques de Storytelling pour Booster Vos Ventes

Aujourd’hui, il est prouvé que les bons vendeurs sont avant tout de bons conteurs. Et cela n’est pas une nouveauté en soi. Les techniques de storytelling ou encore l’art de raconter des histoires à des fins commerciales, sont devenues de véritables supports marketing.

Performer dans ce domaine n’est plus une option pour les entreprises ou marques de nos jours. C’est une nécessité. Quelles techniques de storytelling pour booster vos ventes ? Nous en parlons dans cet article.

 Peaufiner le personnage de votre récit

Chaque histoire a besoin d’un héros. Si dans un film, n’importe qui pourrait l’être, il n’en est pas ainsi du héros de votre storytelling. C’est d’abord le client, vient après le produit.

Il s’agit donc de définir les traits de caractère de votre héros dans le récit, afin que le client puisse s’identifier à lui. C’est ce qu’on appelle également la technique du miroir. Les histoires doivent être donc personnalisées à chaque catégorie de client.

hero

Bien déterminer l’intrigue

Un storytelling, pour être efficace doit nécessairement comporter une intrigue. On parle également de conflit. Toute histoire se nourrit de ce moment de crise. L’intrigue capte immédiatement l’attention, ce qui suscite l’impatience chez le lecteur, déterminé à connaitre la suite. Plus elle est importante, plus votre histoire sera percutante.

La résolution de l’intrigue

La résolution de l’intrigue doit faire appel à votre héros. C’est son côté héroïque qui sera mis en avant. La particularité du storytelling est le fait que, l’histoire ne prend pas fin, même après le résolution de l’intrigue.

Elle invite plutôt à l’action, c’est-à-dire à l’achat, parce que le client est lui-même convaincu des bénéfices du produit.

L’authenticité et la transparence

L’interlocuteur n’est pas dupe. Vous passerez pour un prétentieux, si vous vous adonnez au mensonge. Un bon storytelling capable de booster vos ventes, doit être authentique. Comment voulez-vous d’ailleurs que votre interlocuteur s’identifie à vous, si tout vous réussit ?

Bien au contraire, en racontant les faits tels qu’ils sont, c’est votre humanité qui transparait. Cela crédibilise plutôt votre récit.

 

 

La fluidité dans le récit

Un bon vendeur doit apprendre à parler sans bégayer. Si le storytelling est un véritable levier marketing, il faut toutefois veiller à soigner le récit. On recommande de s’exercer plusieurs fois avant de passer à l’action.

Les mots doivent être également choisis avec soin et le langage corporel bien travaillé. Vous devez en réalité dégager de la confiance et ne pas vous vous sentir embarrassé.

S’il s’agit d’élément visuel, la même règle vaut également pour les différents participants à la vidéo.

Miser sur la logique et l’émotion

Le principe en ce qui concerne le storytelling, c’est qu’on n’achète pas un produit, mais plutôt l’histoire qui est racontée, en d’autre terme une expérience client, une valeur. C’est pour cela qu’il faudrait accorder une attention particulière à votre récit.

L’émotion est une donnée importante dans le storytelling. Il n’y a qu’à voir toutes les grandes marques devenues storyteller à l’exemple de Nike, Apple, ou Coca-Cola. Le côté émotionnel est un axe majeur de leur stratégie marketing.

Recourir aux métaphores

La métaphore va consister à éveiller des images dans la tête de son auditoire, en partant des réalités connues pour les associer à celles qui sont moins connues. Prenant par exemple les réseaux sociaux ou des applications célèbres : Facebook, whatsapp ou YouTube…

On part alors de leur notoriété pour aboutir à un effet levier. Imaginez qu’on dise par exemple, « Mon produit, c’est le Youtube des Powerpoint ». Le trait est peut-être trop tiré, mais comprenez que le but est de positionner le produit dans l’esprit des prospects.

S’inspirer des livres ou films émotionnels

emotion

Le cœur du storytelling, c’est l’émotion, avons-nous dit. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’enrichir ses différentes histoires avec des situations émotives, dans le but de capter l’attention de l’audience.

Vous trouverez ces différentes situations dans les livres ou en suivant des films. A chaque passage où vous vous sentirez envahi par une émotion quelconque, songez à faire une pause, afin de repérer comment l’auteur s’y est pris.

Au-delà de l’analyse de ces situations émotives, vous gagnerez également à observer de près la scène d’ouverture et la scène de conclusion.

Privilégier les images et les vidéos 

On a l’habitude de dire qu’une image vaut mille mots. Si le storytelling est un outil de marketing, il sera plus complet s’il est intégré à une vidéo. A défaut, vous devriez alors associer aux contenus textuels, quelques images.

Cependant, il faut veiller à ce que les images à utiliser ne soient pas protégées par des droits d’auteur.

En définitive, pour booster vos ventes avec le storytelling, vous avez le choix entre les contenus textuels, les contenus vidéo ou un storytelling parlé.

Quoi qu’il en soit, vous devez privilégier l’authenticité de votre récit, la simplicité et l’humour. Inspirez-vous par ailleurs des meilleures publicités, des livres et des contes populaires.