Comment écrire un article de blog rapidement

Le blog est par définition « un journal en ligne ». Cela implique donc une publication régulière de contenu. C’est même une condition essentielle pour être bien référencé sur les moteurs de recherche comme Google. Mais, pour qui connait les exigences de la rédaction de contenus web, avec l’impératif du référencement SEO, cela requiert du temps.

Vous pourriez sans vous en rendre compte y passer des heures. Si c’est le cas, sachez qu’il faut absolument changer de méthode. Cet article se propose de vous montrer étape par étape comment écrire un article de blog rapidement.

Quelques dispositions préalables

Certains rédigent leur contenu sur du papier, avant de procéder à la dactylographie. Ils se sentent ainsi mieux à l’aise. D’autres par contre se servent directement de leurs ordinateurs. Quoi qu’il en soit, il y a des préalables à observer.

Choisir le moment propice pour écrire

bien disposé à ecrire

Vous vous souvenez certainement de l’époque où il fallait apprendre ses leçons par cœur. Parfois, notre cerveau est plus disposé à certaines heures plutôt qu’à n’importe autre moment. Déterminez le moment le plus propice à vous. Vous allez certainement être surpris de votre performance.

Exclure les sources de distraction

Une distraction vous éloigne de votre rédaction et vous fait perdre le fil de vos idées. Vous perdez ainsi énormément du temps sans vous en rendre compte.

Il est recommandé de désactiver les diverses sources de distraction comme les notifications sur les réseaux sociaux ou les éventuelles perturbations venant des proches.

A ce propos, se mettre à écrire quand tout est calme est très bien approprié. Cela marche à tous les coups.

Par ailleurs, il faut dire que l’interface de WordPress est une source énorme de distraction. Il en est ainsi du navigateur et de la barre des tâches de votre Windows ou MAC. Vous n’aurez qu’à cliquer sur la touche F11 de votre clavier pour passer en mode plein écran. Vous êtes ainsi tiré d’affaire.

isoler pour mieux reflechir

Laisser libre cours à vos idées

Le souci du détail dans la rédaction d’un contenu web vous poussera sans nul doute à reformuler vos phrases. De même, le correcteur automatique incite très souvent à intégrer instinctivement les corrections faites par Google.

Croyez-moi, il n’y a rien de tel pour vous faire perdre le temps. Le problème, c’est que cela refroidit votre inspiration. Désactivez alors le correcteur automatique. C’est prouvé, on est rarement indifférent à cela.

Gagner du temps avec les templates d’article

Vous l’auriez certainement constaté, la mise en page d’un article de blog est une étape qui prend assez du temps. Et pourquoi ne pas prévoir des templates ? Ce sont des formats d’articles prédéfinis.

Vous n’auriez qu’à vous en servir. Cela vous épargne de créer une mise en page originale à chaque nouveau post.

Le SEO : N’y songez pas trop d’abord

Les techniques de référencement SEO nécessitent l’insertion des mots clefs importants. Certains recourent aux générateurs de mots clés pour être sûrs de trouver les plus pertinents.

Toutefois, retenez qu’il n’y a rien de mal à cela. Mais le problème, c’est de vouloir à chaque ligne les intégrer à vos textes. Vous avez d’ailleurs pu constater combien cette méthode est laborieuse.

Vous pourriez en effet prendre connaissance au préalable de la liste des mots clefs suggérés, afin de vous en inspirer. Commencez la rédaction, laissez vos idées éclore. Vous pourrez par la suite intégrer ces mots à la fin de la rédaction, pendant la phase de relecture.

En réalité, procéder ainsi rendra vos textes plus logiques et très fluides. Et maintenant, qu’en est-il du fond ?

La chasse aux idées

Si vous avez déjà le titre de votre post en tête, il faut veiller à organiser les sous-titres afin qu’ils concordent tous entre eux. Ceux-ci vous servent de plan. Pour ce faire, vous devez faire des recherches sur le net.

A ce sujet, sachez que les moteurs de recherche affichent les résultats (SERP) en fonction des mots clés qui figurent dans les requêtes.

Si le mot clé est bien choisi, la première page devrait suffire à affiner votre recherche. N’oubliez pas de prendre note de façon synthétique, de toutes les informations que vous allez découvrir.

Vous gagnerez également à consulter les blogs de vos concurrents qui font beaucoup plus de trafic que vous. N’oubliez pas de consulter les blogs anglais également. En effet, il n’est pas interdit de s’inspirer des autres.

Ce qui l’est par contre, c’est de faire le plagiat. Même si vous aurez gagné en temps, cela est un délit sur le plan de la propriété intellectuelle.

De plus, le duplicate content ne passe pas inaperçu aux yeux de Google. Cela peut générer un déclassement de votre positionnement. Vous puiserez également vos idées à partir de vos expériences personnelles.

Après avoir collecté ces idées, vous devez les regrouper par affinité, en fonction de vos objectifs de rédaction.

La rédaction proprement dite

C’est en fonction des regroupements effectués que vous allez obtenir des intertitres, c’est-à-dire des sous parties. Toutefois, ils doivent être percutants, car la plupart des lecteurs y jettent un coup d’œil.

Le but est certes d’écrire rapidement, mais pas au détriment de la qualité.

L’étape de l’introduction est une donnée essentielle. C’est souvent en fonction de sa pertinence que le lecteur se décidera à poursuivre la lecture de votre article. Viennent ensuite les phases de relecture, pour parfaire le travail.