Comment Ecrire Un Roman Autobiographique ?

On s’imagine bien souvent qu’écrire un livre sur sa propre vie est assez aisé.  Et pourtant, pour écrire même l’histoire de sa vie, la mémoire ne suffit pas. Encore faudrait-il faire preuve d’esprit de synthèse et d’imagination pour structurer votre récit.

Mais avant de vous lancer, sachez que c’est une grande responsabilité. Êtes-vous prêt à révéler quelques pans de votre vie et à prendre position par rapport aux autres ? Si c’est bien le cas, cet article se propose de vous présenter les étapes pour écrire un roman autobiographique.

Le préalable : Déterminer les principales étapes de votre vie

temps ecoulé

Cette première étape est indispensable. Imaginez une autobiographie qui finit d’être écrite. Mais quelques jours plus tard, l’autobiographe se rend compte qu’il avait oublié de faire mention d’un épisode déterminant de sa vie. Ce serait bien dommage. Nous avons listé plusieurs étapes pour vous éviter un tel désagrément.

Etablir une chronologie de votre vie

Il s’agit de faire un retour sur le passé. Pour être certain de ne rien oublier, il est recommandé de privilégier l’ordre dans l’enchaînement des évènements, tout en passant par les différentes phases de croissance : Naissance, enfance, adolescence… Cependant, on ne prendra pas en compte tous ces évènements.

 En effet, un roman, même le plus volumineux du monde ne suffirait pas pour relater tous les détails d’une vie. D’où l’intérêt de sélectionner les évènements révélateurs ou bouleversants comme le récit de votre crise d’identité. Mieux trier les idées, trouver le fil conducteur, telle est la mission qui vous incombe.

Repérer les personnages principaux de votre récit

L’autobiographie ne parlera pas uniquement de vous. Car, on le sait bien, dans une bonne histoire, il y a toujours des personnages intéressants. Il ne s’agit d’ailleurs pas que des parents proches.

La chronologie de votre vie a dû sûrement faire apparaître de nombreux personnages comme les enseignants, les patrons, les mentors, les vieux amis, vos adversaires d’antan, tous ceux qui ont influencé le cours de votre vie.

Personnaliser votre discours et dites la vérité

L’autobiographie, c’est l’histoire d’une vie, l’histoire de votre vie. Certains utilisent parfois la 3ème personne du singulier tout au long de leur récit et ils réussissent à fondre réellement dans le personnage qu’il présente aux lecteurs. En effet, c’est réellement là le défi, le risque de créer une barrière entre le personnage et celui qui le raconte. Pourquoi ne pas utiliser le pronom « Je » ? Cela n’est pas sans conséquence sur la fluidité de votre exposé, encore moins sur votre lectorat.

Par ailleurs, la franchise est l’une des clés pour susciter l’intérêt de ceux qui vous liront. Votre autobiographie ne prendra donc pas seulement en compte les situations où vous êtes toujours sorti gagnant. Bien sûr qu’il y en a eu de moins exaltantes. C’est ce récit combiné de période faste ou de moins faste qui enrichira votre autobiographie.

En outre, l’autobiographie doit également traduire dans le récit, l’appartenance à une époque. C’est cela qui rendra votre récit authentique : Participation à des activités ou évènements nationaux, mondiaux ou régionaux, à des activités culturelles… Il faudra tenir compte également de l’influence de votre époque sur vos choix de vie également.

Une fois le contenu de votre autobiographie défini, voyons à présent quelques astuces pour écrire son récit.

Quelques astuces pour écrire son autobiographie

redaction bibliographie

L’autobiographie n’est pas un récit d’histoires agencées entre elles. Ce serait bien ennuyeux si cela ne tenait qu’à cela. Vous gagnerez à faire beaucoup mieux.

Créer une intrigue

C’est l’intrigue ou la trame qui rendra votre récit plus alerte et passionnant, tout en étant logique et vrai. Pour créer une belle trame, il y a plusieurs procédés. Vous pourriez par exemple chercher à connaitre le plus gros obstacle rencontré au cours de votre vie : Maladie, tourment d’amour, des revers professionnels…

Cela permet de susciter la curiosité du lecteur et de s’identifier à vous. Une bonne autobiographie doit comporter également un point culminant. Cette étape correspond à la résolution du problème évoqué, une situation qui se décante.  Cette façon s’apparente réellement à ce qu’on voit dans les films ou dans les romans classiques. Pas de trame, pas de bon récit.

Il ne faudrait pas non plus oublier de porter un jugement sur le dénouement final. N’hésitez pas à vous procurer des modèles d’autobiographie réussis que vous avez aimés. Cela vous inspirera sous doute.

Savoir structurer son livre en différents chapitres

L’expression « ouvrir un nouveau chapitre de son existence » vient à point nommé. Cela montre que chaque vie est rythmée par des périodes phares, un intervalle d’années. C’est autour de ces différents chapitres de votre existence que doit se greffer votre récit.

L’avantage de la présentation en chapitre est de passer aux choses essentielles, en mettant sous silence quelques années de son existence.

Par ailleurs, il est très intéressant de finir chaque chapitre en gardant une note de suspens pour inciter le lecteur à en savoir plus sur vous.

En outre, à la fin du dernier chapitre, vous devez vous relire, afin de vérifier la véracité de votre récit et certaines dates essentielles. Il faudra également partager votre livre avec des connaissances et amis pour recueillir leur avis. On conseille même de faire appel à un relecteur-correcteur en cas de nécessité.