Vous êtes ici : L'anthologiste » Conseils sur l'écriture » Utilisez les pléonasmes à bon escient

«

»

Utilisez les pléonasmes à bon escient

Une locution pléonastique peut être un effet de style efficace pour insister sur une notion ou un détail. Mais le pléonasme peut rapidement être disgracieux, voire grossier. Alors que certaines expressions devenues monnaie courante sont simplement redondantes, d’autre sont de réelles fautes de langage.

Dans un texte littéraire, tout pléonasme doit être un acte volontairement délibéré de l’auteur ;). En voici quelques uns parmi les plus vilains. À éviter:

L’apparence extérieure

L’apparence est l’aspect de quelque chose, c’est à dire ce qu’on en voit. Elle concerne forcément « l’extérieur » de la chose en question.

Au jour d’aujourd’hui

Formule redondante. En fait, c’est une triplette pléonastique, parce que hui a déjà pour fonction d’indiquer le jour où nous sommes. Employée à des fins d’insistance voire de dérision (dans un dialogue prononcé par un lourdaud), cette expression est à utiliser avec modération !

S’avérer vrai

S’avérer signifie se révéler vrai. S’avérer vrai est donc un pléonasme, et s’avérer faux est un contresens

Le bip sonore

Un bip est un signal sonore.

L’entraide mutuelle

Une entraide est une aide réciproque entre deux parties. « Nous nous entraidons » signifie que je t’aide et que tu m’aides aussi.

Les erreurs involontaires

Une erreur est l’acte d’un esprit qui tient pour vrai ce qui est faux et inversement (petit Robert). Une erreur est le résultat d’une ignorance. Elle est nécessairement involontaire. Une erreur délibérée est un contresens. Les notions de faute et de manquement, à l’inverse, peuvent induire la volonté de celui qui les commet.

 Les faux prétextes

Un prétexte est une fausse excuse.

 La marche à pieds

Je ne sais pas trop ce que je peux vous dire au sujet de cette expression, a priori, il n’existe pas vraiment d’autre forme de marche…

Les mêmes affinités

« Ils ont des affinités » signifie déjà qu’ils ont des points communs. Avoir les mêmes affinités reviendrait à avoir les mêmes points communs, ou encore, à avoir des points communs en commun…

La nage dans l’eau

On peut très certainement nager dans n’importe quel liquide, mais par défaut, on suppose qu’une personne s’adonne à la nage dans de l’eau, et on ne précisera la substance que lorsque celle-ci le mérite (huile, acide, urine…)

Les perspectives d’avenir

En dehors de la définition géométrique, des perspectives sont des évènements ou des faits dont la réalisation future est envisageable. Elle concernent donc toujours l’avenir.

Surenchérir

Enchérir signifie faire une enchère plus importante et, par extension, aller plus loin q’un autre. Enchérir exprime déjà une offre supérieure à une mise à prix ou à une offre précédente.

« Tu es un ignorant, dit le premier.

— Et toi, tu es un fou », enchérit le second.

La topographie des lieux

La topographie est la description ou la représentation graphique d’un lieu et de rien d’autre (sauf métaphore…).

D’autres pléonasmes :

Liste de pléonasmes courants

Expressions redondantes en français

L’anthologiste

Lien Permanent pour cet article : http://www.lanthologiste.fr/pleonasmes/

2 commentaires

  1. Olllive a dit :

    Pourquoi cet accent grave sur le « a  » d’ a priori ?

    1. L'anthologiste a dit :

      A priori, il s’agissait d’une faute. Corrigée grâce à vous. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.